JOINS LE CONTENTEMENT À TA PIÉTÉ POUR VIVRE LA SURABONDANCE DIVINE!

JOINS LE CONTENTEMENT À TA PIÉTÉ POUR VIVRE LA SURABONDANCE DIVINE!

Bonjour Bien-aimé(e),

Le Seigneur promet la provision surabondante à Ses enfants (Jean 10 :10).  Malheureusement, la plupart des chrétiens aujourd’hui ne l’expérimentent pas malgré leur vie de piété. Ils jeûnent, veillent et prient.  Cependant, ils reçoivent peu parce qu’il leur manque un ingrédient nécessaire à la surabondance : le contentement. « C’est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement » dit la Bible dans 1 Timothée 6 : 6.  Ce passage montre que la piété seule ne suffit pas pour vivre la surabondance divine. Elle doit aller de pair avec le contentement.

Le contentement, c’est le sentiment, voire le bonheur qu’on éprouve lorsqu’on se satisfait de ce qu’on a, aussi peu que cela puisse paraître.  « (…) Qui nous donnera de la viande à manger ? Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Égypte, et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des aulx. Maintenant, notre âme est desséchée : plus rien! Nos yeux ne voient que de la manne » (Nombres 11 :4c-6) : c’est en ces termes qu’Israël réclamait, dans le désert, les mets succulents d’Egypte (entrée, plat de résistance et dessert) et regardaient avec mépris la manne que Dieu leur envoyait du Ciel pour les nourrir (Psaumes 78 :24-25).

 

A l’instar d’Israël, plusieurs enfants de Dieu se focalisent sur ce qui leur manque au lieu d’être reconnaissants pour ce qu’ils ont déjà. Ne sois surtout pas un/une éternel (le) insatisfait(e). Il te faut apprendre à discerner et à valoriser ce que tu as déjà reçu et de t’en réjouir. Je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas aspirer à plus. Non, loin de là ! Je suis juste en train de te faire comprendre ceci : ne méprise pas le peu que tu as ; réjouis-toi de ce que tu as déjà reçu de Dieu et rends-Lui grâce pour cela.

 

Cherches-tu un emploi mieux rémunéré par insatisfaction ?  Bénis Dieu d’avoir le travail que tu as en ce moment car il te permet de manger et de régler quelques factures, même étant insuffisant. Estimes-tu que ton conjoint ne t’accorde pas assez d’attention ? Réjouis-toi d’en avoir un/une ; beaucoup autour de toi soupirent après le mariage ! Bénis Dieu pour les qualités de ton conjoint au lieu de te focaliser sur ses défauts uniquement. Ton corps est- il souffrant ? Bénis Dieu pour le souffle de vie que tu as ! Es-tu fatigué (e) des multiples pannes de ta voiture ? Sois content(e) d’en avoir une, car de nombreuses personnes autour de toi n’en ont pas ! Les fidèles de ton église sont-ils essentiellement des enfants qui viennent se réjouir au son du tam-tam ? Ne les méprise pas ! Réjouis-toi pour ces âmes que Dieu t’a envoyées !

 

Face à la foule de 5000 personnes, sans compter les femmes et les enfants, le Seigneur Jésus n’avait que cinq pains et deux poissons à sa disposition. Il n’a pas regardé avec mépris ce qu’Il avait par devers Lui.  Il s’en est plutôt réjoui et a rendu grâce à Dieu pour cela (Matthieu 14 :19). Cette attitude de contentement a été source de gain : le miracle de la multiplication a eu lieu et toute la foule a pu être nourrie. Il y a même eu douze paniers de restes !

 

Bien-aimé(e), apprends à être content (e) de ce que Dieu t’a déjà donné, même si cela te semble insuffisant pour combler toutes tes attentes. Sois content (e) de ce que Dieu a fait en 2019, même si tu t’attendais à plus. Sache que cette mentalité de contentement t’ouvrira de grandes portes pour posséder ton héritage. Allie ta piété au contentement et tu verras que cela deviendra pour toi une grande source de gain. Tu vivras alors la surabondance divine dans tous les domaines de ta vie !

 

Que Dieu te bénisse !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

5 × deux =